vendredi 31 août 2007

Autopartage : le Web 2.0 des transports ?

Ca fait déjà quelques temps que je souhaite rédiger ce post, afin de faire un point sur les actions en cours à Toulouse.
Pour commencer, voici la définition de l'autopartage :
"Solution économique et pratique, l'auto partage permet d'accéder simplement à une voiture pour des usages occasionnels.
C'est un service d'intérèt collectif qui a pour objectif de réduire le nombre de voitures en ville et les nuisances liées à l'utilisation de celles-ci (pollutions, stationnement...). Plutôt que de disposer d'une voiture personnelle qui reste l'essentiel de son temps au parking, l'utilisateur d'auto partage dispose d'une voiture uniquement pour la durée de son besoin.
Le reste du temps, la voiture est utilisée par d'autres membres.
Les coûts d'achat, les efforts d'entretien des véhicules et les tracas de recherche de places de stationnement sont mutualisés au service d'auto partage. Ce concept existe sous différentes formes depuis les années 50, mais depuis une décennie, il devient une véritable alternative à la propriété individuelle d'une voiture." (source)
En gros, c'est le principe du Vélib appliqué à l'automobile. Ca se rapproche aussi du concept de Web 2.0 de part l'aspect communautaire et partage. Plusieurs villes proposent déjà ce système.
Moi même intéressé par le concept, car je posède une voiture dont je pourrai peut être me passer, j'avais fait quelques recherches dont voici le résultat.

Sur la ville de Toulouse, plusieurs initiatives sont en route, certaines privées, d'autres associatives.

Au niveau privé, il existe depuis plusieurs années un service proposé par Wallgreen au parking Esquirol. Apparemment, le service ne décolle pas par manque de soutien des collectivités.

Au niveau associatif, Mobilib a été récemment créé. Le but de l'association est de promouvoir l'autopartage en solicitant les usagers, collectivités locales, mais aussi les entreprises privées afin qu'elles sponsorisent le système (pourquoi pas afficher de la publicité sur les voitures partagées ?). Comme c'est une association, c'est à but non lucratif et ça offre une totale transparence. Je ne me suis pas encore signalé auprès d'eux, mais peut être que j'assisterai à leur réunion d'information.

Les actions en cours à Toulouse :
Update :
  • on en parle chez Neomansland
  • la première réunion d'information de Mobilib devrait avoir lieu à l'Enseeiht , le Lundi 1er Octobre à 20h.

1 commentaire:

Val a dit…

Vraiment très bien le site Mobilib... ça coûte trooop cher d'utiliser une voiture !